Accueil » Relooking » RELOOKING
Conseils de relooking

RELOOKING


Relooking : généralités et conseils

Sans entrer dans un débat philosophique, pouvez vous vraiment définir
« Qui est beau, qui est laid ? » .
Posez la question à  toutes vos amies .
Vous constaterez que le verdict est bien différent.

En réalité, la notion de beauté est subjective, elle varie d’un individu à  un autre, d’une époque à  une autre.
Ainsi, si aujourd’hui vous êtes peut-être un peu «ronde », autrefois vous auriez pu être un sex-symbol.
Sachez que, pendant deux siècles, l’archétype de la beauté féminine était « les Trois Grâces », un célèbre tableau de Rubens, qui représente trois femmes au teint rougeaud, plus grasses les unes que les autres et débordant de bourrelets… La mode pourrait bien revenir.

De plus, n’oubliez pas que la notion de beauté varie selon les peuples et les cultures.
Ainsi, les Japonais aiment les femmes aux gros mollets avec les jambes arquées, parées de tout petits seins.
Les Italiens, au contraire, apprécient les seins lourds et portés bas, tandis que les Allemands préfèrent qu’ils soient opulents et serrés.
Vous savez désormais où il est préférable d’aller passer ses vacances…

En France, les critères de beauté sont bien spécifiques.
Il ne faut pas oublier que nous sommes en l’an 2015 et que vivons dans le pays de la mode.
Autrement dit, top models et mannequins sont omniprésentes.
On les voit partout : défilés, magazines, affiches…
Et même si on lit leurs conseils de beauté, rien n’y fait, on n’a ni leur ligne ni leur allure…
De fait, que vous ayez la silhouette d’un haricot vert (longue et maigre), ou à  contrario d’une citrouille (petite et ronde), vous êtes persuadée que vous ne pourrez jamais postuler à  l’élection « Miss France » !

En fait, vous êtes souvent beaucoup trop complexée

Vous vous jugez parfois trop grande, trop petite, trop maigre ou trop grosse à  cause d’un fessier large ou d’un torse squelettique…
Mais heureusement, vous, les femmes, possédez une arme qui se révèle redoutable si vous savez en faire bon usage : les vêtements

Le choix est tellement vaste qu’il permettra , à chacune d’entre vous , de vous montrer sous votre meilleur profil…
Même si vous avez tendance à  ne pas toujours en profiter.

Soucieuse de suivre la mode, vous repérez en général le dernier petit top tendance, foncez l’acheter et, dans une crise de rage, le jetez sur votre lit (« C’est horrible! ») et au final par vous habiller comme un sac à  patates.
Ne le niez pas, vous l’avez toutes au moins fait une fois…

Rien ne sert de porter des vêtements dix fois trop grands qui ne mettraient même pas en valeur Claudia Schiffer…

Cessez donc d’emprunter le pull XXL de votre frère aîné et d’en mettre un autre autour de la taille (ça ne cache pas votre popotin, ça ne fait que le grossir).
Portez plutôt des vêtements qui vous valorisent malgré vos défauts.

La première chose est de bien identifier vos complexes

En matière de silhouette, tout tourne en fait autour du problème du poids.
Ainsi, dans votre cas, vous regrettez de ne pas peser quelques kilos de plus.
Vous vous estimez trop maigre, beau coup trop maigre…
Définissez, dans un premier temps, quelles sont les parties de votre corps qui vous gênent le plus et procéder à un relooking en fonction de votre morphologie .

► Les diktats de la beauté

Si, aujourd’hui, on parle beaucoup du charme d’une femme, de son sex-appeal, voire de sa beauté intérieure, sachez que l’histoire a connu des époques plus sévères où les critères de beauté se définissaient centimètre par centimètre et rapporteur en main.

► La bonne taille

Les statuaires grecs estimaient qu’il fallait placer la tête 8 fois dans le corps pour avoir la bonne taille,
ce canon de beaute a ensuite été ramené à  7 fois et demie et confirmé au xix siècle par Topinard,
docteur en anthropologie.
Pour calculer si vous rentrez dans ce canon, mesurez votre tète du menton au haut du crâne (cheveux non compris) et divisez votre hauteur par ce chiffre.

► Le beau visage

Toujours selon les canons classiques, le visage doit être divisible en trois zones égales.
Un tiers va de l’implantation des cheveux à  une ligne horizontale qui passe sur le bord supérieur des paupières.
Un autre va du haut des paupières à  la base du nez.
Le dernier tiers se calcule de la base du nez jusqu’à  la pointe du menton.

► Le sein parfait

Version matheuse: pour définir le sein parfait, on l’assimile à  une calotte de sphère (espèce de bonnet rond!). Calculez sa profondeur (p) et sa hauteur (h). Son volume doit être égal à 1/6p (p+3h/2}.
C’est clair, non ?
Version pratique : vous devez mesurer 17-18 cm entre le mamelon et le creux au-dessus du sterman et 20-21 cm d’une pointe à  l’autre.
Version artistique: selon Alain Bernardin, fondateur du Crazy Horse Saloon, le mamelon doit être au zénith et la courbe supérieure du sein ne doit en aucun cas dépasser le tiers de l’ensemble ».
En clair, le sein idéal ne va pas au-delà  d’un bonnet B et le tour de poitrine est
de 90-95.
Pas une seule de ses danseuses, choisies en fonction de leur sein gauche, n’a échappé à  cette règle.

Relooking : quel vêtement vous va le mieux !

S’il s’agit de vos cuisses de grenouille, offrez vous, pour les dissimuler, un pantalon forme jogging ,
juste bouffant sur le haut de la jambe.
Si, de surcroît, vous vous trouvez vraiment trop plate, prenez l’habitude de porter des hauts à  col rond (très près du cou) ou carré.
Et, excepté si vous aimez le look androgyne, façon Jane Birkin, ne vous laissez plus jamais tenter par ces cols V plongeant qui ne peuvent que vous saper le moral…

Pour paraître plus ronde (et donc moins grande), camouflez votre thorax osseux en portant,
pour le « remplumer », un col bénitier qui couvre le cou jusqu’au menton.
En bas, vous choisirez une jupe ou un pantalon avec des plis sur les hanches et sur la taille ou avec une forme un peu évasée.
N’hésitez pas à  jouer également sur les couleurs et les imprimés.
Si les rayures horizontales grossissent, il en est de même pour certains motifs  (grosses fleurs, losanges) et tissus.

Un pantalon en coton épais ou en lin vous étoffera davantage qu’un pantalon en fibres synthétiques.
Mais, si vous plafonnez à  moins de 1,60 m et entrez plutôt dans la catégorie des formats puces, la difficulté est d’essayer de gagner quelques centimètres.

L’idéal pour paraître plus grande est de porter un ensemble coordonné en assortissant le bas et le haut.
Mais, attention, le haut doit absolument tomber sur la ceinture et pas sur le nombril.
Sinon, vous allez obtenir l’effet inverse.
En « cassant » votre silhouette au milieu, vous ne ferez que mettre vos petites jambes bien en évidence.

Lire la suite : Des kilos en trop