Accueil » Maigrir » Maigrir
solutions naturelles pour maigrir

Maigrir


Pour pouvoir maigrir , il faut connaître ce  qui fait grossir

Prendre du poids a toujours pour origine une alimentation déséquilibrée, qui apporte davantage de calories que l’on n’en dépense.
Identifier les risques de grossir permet d’y faire face et de ne pas reprendre le poids perdu après le régime.

► L’excès de calories

Repas trop copieux et surtout trop gras, grignotages fréquents et abus de boissons sucrées : ces mauvaises habitudes prises dès l’enfance apportent toujours trop de calories.
► Les abus de lipides

L’alimentation est souvent chargée en lipides : les charcuteries, les pâtisseries, les plats cuisinés du commerce en sont trop riches.
Le corps stocke les lipides et ceux-ci sont très difficiles à  brûler.
► Les méfaits du manque de glucides

L’insuffisance de glucides complexes est une carence fréquente de l’alimentation.
Les repas en manquent quand on se prive systématiquement de pain (souvent pour ne pas grossir !), de pâtes, de riz, de pommes de terre, de légumes secs.
Or les glucides sont nécessaires à  la fabrication de la sèrotonine.
Ce neuromédiateur, sécrété par le cerveau, agit sur l’appétit, la satiété, l’humeur, le sommeil, le stress.
Ainsi, l’envie d’un produit sucré vient souvent d’un impérieux besoin de l’organisme en sérotonine : dès qu’on a grignoté, on se sent mieux.
Si l’on a son quota de glucides (la moitié des calories quotidiennes), on éprouve beaucoup moins ce besoin.
► L’hérédité en cause

Si l’on a un père ou une mère trop gros, le risque de grossir est estimé à  40 %.
Si les deux parents sont au-dessus de leur poids normal, ce risque passe à  80 %.
Dans ce cas, comme l’on ne peut pas modifier son patrimoine génétique,
on est obligé d’être encore plus vigilant .
► Les mauvaises habitudes qui font grossir

Les grignotages sucrés ou salés déséquilibrent l’alimentation
La majorité des produits consommés sont à  la fois sucrés et gras: ils apportent trop de lipides et de glucides en même temps.
Quant aux grignotages salés, style chips ou biscuits apéritifs, ils sont particulièrement riches en matières grasses.
Ce que l’on appelle la déstructuration des repas va de pair avec les grignotages.
Quand on mange plusieurs fois par jour, à  n’importe quelle heure, on déséquilibre forcément son organisme.
Et sans s’en rendre compte, on consomme beaucoup plus de calories qu’il n’en a réellement besoin.

La sédentarité, compagne des kilos La sédentarité , un des grands maux de notre société ,
est, tout autant que l’alimentation, à  l’origine des kilos en trop.
Transports quotidiens en métro ou en voiture, boulot, soirées télé, dodo : voilà  la formule idéale
pour grossir !
Plus la dépense calorique est faible,plus le décalage avec l’alimentation est important,
et plus on stocke du gras…
C’est inévitable.
Pour éviter le surpoids, il est bon de pratiquer un sport régulièrement, même s’il est difficile de le faire chaque jour.

L’alcool: à  petite dose, une toute petite partie des calories apportées par l’alcool est effectivement utilisée par l’organisme pour ses dépenses énergétiques…
Encore faut-il que la dépense physique soit importante !
La plupart du temps, ces calories superflues sont stockées par l’organisme.
N’oubliez pas: vous pouvez boire un à  trois verres de vin par jour pas davantage !
Conseil : Si vous faites trois repas par jour, assise à  table, avec suffisamment d’aliments riches en glucides lents (pain, pâtes, pommes de terre, riz), vous risquez de moins de grossir.

► Votre corps a besoin d’énergie

Votre corps a besoin d’énergie pour fonctionner car il en dépense en permanence 24 heures sur 24.
Cette énergie lui est fournie uniquement par les aliments.
Mais si elle est supérieure à  celle dépensée, on grossit.
Une multitude de réactions chimiques se déroule au sein des milliards de cellules qui composent notre organisme.
Ces réactions chimiques transforment en énergie les éléments nutritionnels (protéines, glucides
et lipides) contenus dans les différents aliments.
Cette énergie est dépensée ou stockée.
C’est pourquoi protéines, glucides et lipides doivent être présents en certaines proportions dans votre alimentation de façon à  correspondre à  votre dépense énergétique et à  ne pas être emmagasinés.
Le stockage, ce sont les kilos en trop.
► Comment les graisses sont-elles stockées ?

Après chacun de vos repas, les graisses que vous avez absorbées vont directement  se loger en réserve dans votre tissu adipeux, celui qui se trouve partout sur votre corps mais surtout sur les cuisses et les fesses.
Ce tissu adipeux est composé de milliards de cellules (les adipocytes) qui renferment un ou plusieurs globules de gras.
Si vous manquez d’énergie glucidique,ces cellules libèrent le gras nécessaire pour combler ce manque.
Et ce gras est alors transformé en glucides qui brûlent et fournissent l’énergie manquante.
Ce phénomène se produit seulement dans deux circonstances :
un effort physique prolongé et un régime hypocalorique.
► Pourquoi regrossit-on facilement ?

Les adipocytes se vident et se remplissent.
Leur nombre ne diminue jamais.
Or, les adipocytes vides ne demandent qu’à  se remplir.
C’est pourquoi il est fréquent de regrossir après un régime quand on n’a pas pris la bonne habitude alimentaire de limiter les lipides et ainsi d’équilibrer son alimentation.
► Mangez de tout pour bien maigrir

Aucun aliment ne contient ces éléments nutritionnels tous ensemble
et dans les bonnes proportions.
D’où la nécessité de manger de tout, de varier au maximum votre alimentation.
C’est la règle de base d’une alimentation équilibrée et d’un poids stable.
En même temps,les quotas nécessaires de vitamines et de sets minéraux sont assurés.
Chaque élément nutritionnel joue son rôle.
Les protéines se renouvellent sans cesse dans l’organisme.
Quand elles sont usées, elles se dégradent et fournissent de l’énergie.
La bonne proportion 15 % de vos calories quotidiennes.
Les glucides sont absolument indispensables car ils fournissent l’énergie dont vous avez besoin
au cours de la journée.
La bonne proportion: 50 à  55 % de vos calories.
Les lipides fournissent aussi de l’énergie mais elle est rarement utilisée immédiatement.
Elle est stockée dans le tissu adipeux et est dépensée seulement au cours d’un effort physique important.
La bonne proportion : 30 à  35 % de vos calories.