Accueil » Huiles essentielles » Huiles essentielles – Précautions d’emploi
Précautions d'emploi des huiles essentielles

Huiles essentielles – Précautions d’emploi


Précautions d’emploi et contre-indications

Les huiles essentielles sont des produits actifs et très concentrés.
Il faut les utiliser et manipuler avec précaution.

Ne pas utiliser les huiles essentielles chez les enfants de moins de 7 ans , chez les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes épileptiques, les personnes sujettes aux allergies ou aux crises d’asthme, les personnes sous traitement médical.

Toutes les huiles essentielles peuvent être irritantes pour les yeux.
En cas de contact, il faut immédiatement rincer l’oeil avec de l’huile végétale douce (amande douce, tournesol) , puis avec de l’eau ou du sérum physiologique.

Diluer les huiles essentielles dans une huile végétale ou dans du gel d’aloès avant de les appliquer sur la peau. Seules certaines peuvent être appliquées pures, à raison de 1 ou 2 gouttes, sur une petite lésion ou un bouton: ciste ladanifère, immortelle, laurier noble, lavande fine, myrte, palmarosa, petit-grain, ravensare, tea-tree, vétiver.

Certaines huiles essentielles sont irritantes pour la peau.
Il faut être prudent  avec les essences de zestes d’agrumes (surtout citron) et les huiles essentielles d’eucalyptus radié, lemon grass, litsea, marjolaine à coquilles, romarin.
Il est préférable, pour la préparation de cosmétiques destinés aux soins du visage, de limiter leur
dilution à 1 % maximum.
Ne jamais les employer pures.

Les essences de zestes d’agrumes (surtout mandarine et bergamote,et citron, orange, pamplemousse), et les huiles essentielles d’achillée millefeuille, carotte et sauge sclarée sont photo-sensibilisantes.
Ne pas s’exposer pas au soleil dans les 24 heures qui suivent leur application.
Éviter de les employer sur le visage en période ensoleillée.

Pour éviter tout risque d’allergie, faire un test de tolérance cutanée.
Les huiles essentielles les plus susceptibles de provoquer des allergies sont les suivantes : camomille,citron, lemon grass, mandarine,orange,pamplemousse, romarin.

Éviter d’appliquer des produits à base d’huiles essentielles sur les muqueuses.

► Femmes enceintes ou allaitant

En règle générale, l’emploi des huiles essentielles est déconseillé au cours de la grossesse et en période d’allaitement .
Certaines huiles essentielles sont même formellement contre-indiquées: achillée millefeuille, cèdre de l’Atlas, cyprès, lavande aspic, laurier noble, marjolaine à coquilles, menthe douce, myrrhe, romarin, sauge sclarée, thym.

► Nourrissons et jeunes enfants

Il faut tenir les huiles essentielles hors de la portée des enfants car elles peuvent se révéler irritantes voire toxiques .
L’emploi des huiles essentielles est déconseillé chez les nourrissons et chez les jeunes enfants (moins de 7 ans).

► Emploi thérapeutique

Ne pas utiliser les huiles essentielles à des fins thérapeutiques sans l’avis d’un professionnel.

Certaines huiles essentielles sont incompatibles avec l’homéopathie
(eucalyptus radié, menthe douce … ).
En cas de doute, il vaudra mieux suspendre l’usage des huiles essentielles pendant le traitement et demander l’avis d’un professionnel.